Le réseau disruptif sur les architectures en milieux extrêmes

En se situant aux croisements entre architecture, technologie, culture et environnement, le réseau scientifique « ARCHES » a pour objet de générer à terme des connaissances et des innovations de rupture en se confrontant aux conditions limites générées par des milieux extrêmes comme l’espace et les planètes du système solaire, les océans et les univers sous-marins, la haute montagne, les déserts ou les calottes glaciaires de notre planète, … En s’efforçant de répondre aux défis actuels et futurs des bâtiments ou des villes, le réseau « ARCHES » souhaite rassembler à l’échelle nationale des compétences uniques en France et devenir à terme en Europe un des lieux de ressourcement scientifique et d’excellence sur les architectures des milieux extrêmes. Ce réseau scientifique thématique est soutenu pour 3 ans, entre 2018 et 2020, par le Ministère de la Culture. Le RST ARCHES est hébergé par l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Strasbourg (ENSAS).


EUROHAB S'ENVOLE POUR DUBAI

Conçue en quelques mois à Grenoble, cette structure amovible pourrait aider les astronautes à explorer des zones très convoitées du plus célèbre satellite de la terre. Il s'appelle EuroHab et derrière son nom se cache une sacrée innovation : une maison bulle imaginée par la jeune entreprise Sparten Space. Pendant quatre mois ces ingénieurs ont conçu sur le site d'Air liquide, près de Grenoble, un habitat gonflable destiné à voyager sur la Lune. 

Avec le développement du tourisme dans l'espace, ce nouveau mode de "logement léger", intéresse de nombreux pays. Américains, chinois, européens et même multimilliardaires, rêvent d'y poser une base permanente pour exploiter ces ressources lunaires. Avec EuroHab, le rêve devient presque réalité. Autopropulsé et automatisé, cette bulle de vie gonflable semblable à un camping-car spatial enrichit les domaines d'exploration. "Il arrive sur la Lune avec un véhicule robotisé, donc il peut être prépositionné avant que les astronautes arrivent. C'est un avantage car on peut le faire atterrir sur des zones plus risquées", explique Peter Weiss, chef de projet Spartan Space. 

La face cachée et glacée de la lune est très peu explorée. L'objectif d'EuroHab est donc d'atteindre les territoires basés au sud de l'astre lunaire. L'habitat gonflable de Spartan Space offrira aux astronautes une plus grande mobilité. "Lors des missions futures, lorsque les astronautes éprouveront des difficultés à évoluer sur certaines zones de la surface de la lune comme des cratères, l'EuroHab leur servira de refuge et lorsqu'il y aura des structures d'habitats permanents il constituera aussi un refuge en cas d'urgence", détaille Nisheet Singh, ingénieur électronicien - Spartan Space

Soutenu par les agences spatiales françaises et européennes et le RST ARCHES, le prototype grenoblois va quitter son hangar isérois début octobre en direction de Dubaï où il sera présenté au congrès international de l'astronautique avant d'être dévoilé lors de l'exposition universelle.  

NOS PRESIDENTS D'HONNEUR

Jean-Jacques FAVIER
Spationaute

Jacques ROUGERIE
Architecte

Carlos MORENO
Professeur

Lina GHOTMEH
Architecte